Modalités d'inscription

et de financement pour la Thanatopraxie

 

Sélection d’entrée à l’académie :

Après avoir contacté la WeA, une fiche de renseignements vous sera envoyée . Elle devra être remplie avec exactitude et nous être retournée par mail. 

Un test d'entrée à l'académie est obligatoire.

 

Pour vous inscrire à ce test, vous devez nous fournir impérativement au minimum les documents suivants :

  • Formulaire d'inscription au test de présélection dûment rempli et signé.

  • Lettre de motivation manuscrite.

  • Curriculum Vitae.

  • Copie d'une pièce d'identité en cours de validité.

  • Chèque de 150 € de frais d’inscription au test de pré-sélection et de dossier établit à l’ordre de la WeA (obligatoirement payés par le candidat et non remboursable, sauf cas de force majeure, justificatif à l’appui).

 

Les autres documents dont voici la liste devront suivre avant le date limite de dépôt des dossiers d'inscription : 

  • Justificatif de domicile.

  • 2 photos d'identité.

  • Extrait du casier judiciaire n°3 (de moins de 3 mois).

  • Certificat médical d'aptitude aux fonctions de la profession.

  • Certificat médical de la mise à jour de vos vaccinations (hépatite B incluse).

  • Attestation de couverture (responsibilité civile) de votre assureur.

  • Attestation de soins d'un thanatopracteur habilité, comme quoi vous avez assisté à des soins de thanatopraxie (obligation d’assister à un ou plusieurs soin(s)  avec un thanatopracteur, de votre choix. 

Les épreuves de sélection consistent de tests écrits d'aptitude en français, mathématiques, d'un QCM (questions à choix multiples) sur la culture générale, ces derniers commencent à 9.00 heures précises, suivi d’un entretien comprenant un test psychologique dans l’après-midi.

 

Le tout se passe en ligne.

En cas de réussite au test de présélection, votre inscription deviendra automatiquement effective dès réception de votre dossier complet WeA et l'accord de votre financement.

 

Vous serez notifié par écrit ou courriel de la décision de la WeA.

 Pour cette formation, une copie du règlement intérieur ainsi que

3 exemplaires de la convention ou du contrat de formation vous seront envoyés. Ils doivent nous être retournés, paraphés,datés et signés.

La date limite d’inscription définitive est fixée 12 jours avant le début de la formation.

 

NULLEMENT BESOIN D'ATTENDRE L'ACCORD DE L'ORGANISME FINANCEUR POUR PASSER LES TESTS DE PRESELECTION

 

Dans le cas où votre demande de financement vous serait refusée, la réussite à votre test de présélection reste valide pour les sessions suivantes sur une durée de 2 ans.

 

Pour que votre candidature soit prise en compte, vous devez nous faire parvenir tous les documents avant la date limite de dépôt des dossiers.

 

Pour connaître la date de dépôt des dossiers d’inscription au test de pré-sélection ainsi que des épreuves elles-mêmes, veuillez consulter la page INFOS.

 

Choix des formations théoriques : (2 formules, uniquement en ligne)

 

Coût de la formation théorique SANS les 2 semaines en laboratoire d'anatomie à Bordeaux. d’une durée de 399 heures,  soit 11 semaines et 2 jours : 5 981 € (cinq mille neuf cent quatre vingt un euros).  

 

Coût de la formation théorique AVEC les 2 semaines EN PRESENTIEL au laboratoire d'anatomie à Bordeaux, d’une durée de 525 heures  soit 15 semaines (tout compris, hors déplacements, hébergement et restauration) : 

7 869 € (sept mille huit cent soixante neuf euros), 


ATTENTION Les frais d’inscription au test de pré-sélection ne sont pas inclus dans ce montant et sont à régler par le candidat au moment de l'enregistrement aux épreuves de pré-sélection, ceux-ci ne sont pas remboursables. 

Le coût du stage pratique est gratuit quel que soi(en)t votre ou vos maîtres de stage. D'après l'inspection du travail, ils sont déjà rémunérés puisque les soins sont facturés.

 

ATTENTION AUX ABUS ! 

 

Dans tous les cas la WeA ne peut être tenue responsable pour les tarifs appliqués par les maîtres de stage.

Nous vous aiderons à trouver un maître de stage habilité. Ne vous attendez pas à aller en stage dans votre région : les thanatopracteurs sont assez réticents à prendre en stage des élèves issus de leur région. Restent à votre charge vos frais d’hébergement, de déplacement et de repas. D’autre part vous devez être titulaire du permis B et être mobile, donc posséder un véhicule, le téléphone portable est indispensable et doit être en service pendant votre stage pratique. 

Financement privé :

Formule 399 heures en ligne : un premier versement de 30% 15 jours avant la date d'ouverture des cours,  soit 1 794.00 € (mille sept cent quatre vingt quatorze euros), puis solde soit 5981.50€ (cinq mille neuf cents quatre vingt un euros et cinquante centimes) à voir avec la WeA, vous recevrez un code d'accès après encaissement du règlement. Les règlements peuvent se faire par chèques ou virements bancaires. 

 

Formule 525 heures en ligne : un premier versement de 30% préalablement à l'ouverture des cours,  soit 2 360.00 € (deux mille trois cent soixante euros), puis solde soit 5 509.00 € (cinq mille cinq cent neuf euros) à voir avec la WeA, vous recevrez un code d'accès après encaissement du règlement. Les règlements peuvent se faire par chèques ou virements bancaires. 


Toute personne, dont la formation théorique n’aurait pas été réglée intégralement, ne pourra pas obtenir l'attestation de formation nécessaire pour s'inscrire aux épreuves théoriques du diplôme national. 


Financements publiques : selon la prise en charge de votre formation par l’organisme de financement.
 

Comment financer votre formation, pouvez-vous vous la faire financer ?

 

Il existe plusieurs solutions de prise en charge possibles suivant votre situation : étudiant, salarié et demandeur d'emploi.

A la WeA, nous vous aidons à trouver la solution la mieux adaptée à votre projet de formation et nous vous assisterons dans les diverses démarches à effectuer.

 

Etudiant :

Financement personnel

Si vous avez moins de 20 ans, vos parents peuvent continuer à toucher des allocations CAF pendant votre formation.

 

Prêt étudiant

Consulter votre banque

 

Salarié :

 

La flexibilité des cours en ligne vous permet de conserver votre activité professionnelle pendant votre formation.

 

Le DIF (droit individuel à la formation)

En tant que salarié , vous vous êtes constitué automatiquement un crédit de 20h/an dans la limite de 120 heures, cumulables sur 6 ans maximum, lequel a été converti automatiquement, le 30 juin 2021 au plus tard,en euros selon un taux de 15€/heure et seront cumulés avec vos droits formation CPF dans la limite du plafond de 5000€. Vous n'avez aucune démarche à effectuer. Les heures DIF déclarées avant cette date ont été intégrées automatiquement dans votre compte en euros. 

 

Vous pouvez ensuite demander  à utiliser ce crédit pour votre formation.

La demande doit être faite par écrit auprès de votre employeur qui doit donner son accord.

Les frais de formation sont à la charge de l'employeur.

La différence majeure entre le CPF et le DIF réside dans le fait que le compte de formation est désormais, comme son nom l'indique, personnel. Il est en effet rattaché au salarié, et non à l'entreprise. Ainsi, le salarié garde ses crédits CPF, même en cas de licenciement.

 Le PTP (Projet de Transition Professionnelle)

Le Projet de Transition Professionnelle ,(ex CIF  :congé individuel de formation), a été créé par la loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ».

Ce dispositif vous permet de vous absenter de votre poste de travail pour suivre une formation afin d’acquérir de nouvelles compétences, dans le but de changer de métier ou de profession. Pour définir s’il s’agit bien d’un changement de métier ou de profession, Transitions Pro s’appuie sur un outil objectif : le code ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois).

Les formations prises en charges dans le cadre d’une demande de PTP sont des formations certifiantes, éligibles au Compte Personnel de Formation (CPF) et  qui répondent aux critères suivants : 

  • Formations inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

  • Blocs de compétences faisant partie de ces formations permettant l’obtention d’un titre

  • Formations inscrites au répertoire spécifique établi par France Compétences

Les formations sans visée professionnelle ne peuvent pas être prises en charge, de même que les formations préparatoires à un concours et les congés examens.

Une demande de financement pour un PTP est valable pour une seule certification (un bloc ou plusieurs blocs de compétences pour une même certification).

  • Pas de cumul de formations pour une même demande de PTP

  • Une demande de PTP = 1 seul dossier = 1 seule certification

La formation suivie dans le cadre d’un PTP peut être réalisée sur temps de travail, avec l’autorisation de votre employeur. Dans ce cas, Transitions Pro prend également en charge votre rémunération, en plus des coûts pédagogiques de la formation.

La formation à distance fait également l’objet d’une prise en charge de salaire, si celle-ci se déroule durant vos jours habituels de travail.

A noter : le montant crédité sur votre Compte Personnel de Formation sera automatiquement mobilisé conformément à la législation.

L’organisme qui dispense la formation choisie doit avoir la capacité à la dispenser dans le respect des conditions fixées par la réglementation.

Qui est concerné ?

Le Projet de Transition Professionnelle s’adresse aux salariés du secteur privé, en cours de contrat CDI, CDD, aux intérimaires et aux intermittents, sous certaines conditions.
Vous devez être salarié dans le secteur privé, en cours de contrat au moment de votre demande.

Vous êtes salarié du secteur privé, en cours de CDI

Vous devez justifier d’une ancienneté* à la date supposée d’entrée en formation de :

  • 24 mois minimum, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelle que soit la nature des contrats de travail successifs,

  • Dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.

Vous devez toujours être en cours de contrat CDI au moment du dépôt de votre demande de prise en charge financière.

*La condition d’ancienneté n’est pas exigée pour le salarié mentionné à l’article L. 5212-13, ni pour le salarié qui a changé d’emploi à la suite d’un licenciement pour motif économique ou pour inaptitude et qui n’a pas suivi d’action de formation entre son licenciement et son réemploi.

Vous êtes salarié du secteur privé, en cours de CDD

Vous devez justifier d’une ancienneté à la date supposée d’entrée en formation de :

  • 24 mois minimum, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelle que soit la nature des contrats successifs, au cours des cinq dernières années,

  • Dont 4 mois (hors contrat CDD particuliers*) consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois,

  • Le dernier contrat doit être un CDD.

La formation peut débuter pendant votre contrat, avec autorisation d’absence de l’employeur.
Elle doit débuter maximum dans les 6 mois suivant la fin de votre dernier contrat ayant ouvert vos droits.
Vous devez toujours être en cours de contrat CDD au moment du dépôt de votre demande de prise en charge financière.

*CDD particuliers n’ouvrant pas de droits : Contrat d’accompagnement dans l’emploi – Contrat d’apprentissage – Contrat de professionnalisation – Contrat conclu avec un jeune au cours de son cursus scolaire ou universitaire – Contrat de travail à durée déterminée qui se poursuit par un contrat à durée indéterminée.

Vous êtes salarié intérimaire sous contrat de travail temporaire :

Vous devez justifier d’une ancienneté à la date supposée d’entrée en formation de :

  • 1 600 heures travaillées dans la branche, dont 600 heures dans l’entreprise ou dans le groupe de travail temporaire dans lequel est déposée la demande du congé spécifique.

L’ancienneté s’apprécie, toutes missions confondues, sur une période de référence de 18 mois.

Pour les salariés intérimaires titulaires d’un CDI : les périodes sans exécution de mission sont prises en compte pour le calcul de l’ancienneté.

En cas de deux refus successifs de mobilité volontaire, la demande peut être déposée dans une autre entreprise de travail temporaire.

L’entreprise de travail temporaire peut différer la demande sauf :

  • Si le Projet de Transition Professionnelle a pour but d’acquérir une qualification dans un secteur d’activité différent,

  • Si le Projet de Transition Professionnelle a une durée supérieure à 1200 heures.

L’entreprise de travail temporaire doit établir un contrat de mission ou une lettre de mission.

La rémunération est versée par l’entreprise de travail temporaire et remboursée par Transitions Pro.

Vous êtes salarié intermittent du spectacle

Vous devez justifier d’une ancienneté à la date supposée d’entrée en formation de :

  • 220 jours ou cachets sur les 2 à 5 dernières années,

Et de :

  • Pour les techniciens du spectacle enregistré (audiovisuel, ciné, radio…) : 130 jours sur les 24 derniers mois ou 65 jours sur les 12 derniers mois,

  • Pour les techniciens du spectacle vivant (théâtre, musique, danse…) : 88 jours sur les 24 derniers mois ou 44 jours sur les 12 derniers mois,

  • Pour les artistes du spectacle (13 métiers réglementés L7121-2) : 60 jours ou 60 cachets sur les 24 derniers mois ou 30 jours ou 30 cachets sur les 12 derniers mois.

La demande de prise en charge doit être adressée au plus tard 4 mois après le terme du dernier contrat de travail ou de mission et à la condition que l’action de formation débute au plus tard 6 mois après le terme du dernier contrat de travail ou de mission.

La rémunération est versée directement par Transitions Pro.

Quelles sont les démarches à effectuer pour en bénéficier ?

Le dossier de demande de financement

Le dossier de demande de financement de Projet de Transition Professionnelle est entièrement dématérialisé. Vous pouvez y accéder depuis votre espace personnel – Rubrique « Dispositif PTP ».

Pour connaître l’ensemble de la démarche, consultez l’infographie ci-dessous : 

 

L’autorisation d’absence

Si vous êtes en CDI, vous devez adresser à votre employeur une demande écrite d’autorisation d’absence* en respectant les délais suivants :

  • 120 jours avant le début de l’action de formation lorsque celle-ci entraîne une interruption continue de travail d’au moins 6 mois,

  • 60 jours avant le début de l’action de formation lorsque celle-ci entraîne une interruption continue de travail d’une durée inférieure à 6 mois ou lorsque l’action de formation est réalisée à temps partiel.

* La demande d’autorisation d’absence doit indiquer la date du début de l’action de formation, la désignation et la durée de celle-ci ainsi que le nom de l’organisme qui en est responsable, l’intitulé et la date de l’examen concerné.

Si vous êtes en CDD et que l’action de formation débute pendant l’exécution de votre contrat de travail CDD, vous devez adresser une demande écrite d’autorisation d’absence à votre employeur en respectant les mêmes délais que pour un salarié en CDI.
Votre employeur vous donnera sa réponse par écrit dans un délai de 30 jours suivant la réception de votre demande d’autorisation d’absence. En l’absence de réponse dans ce délai, l’autorisation est réputée accordée.
Il peut refuser l’autorisation d’absence si le délai de la demande n’a pas été respecté ou si votre ancienneté n’est pas suffisante. Il est alors dans l’obligation de motiver les causes de son refus.

L’employeur peut reporter la demande pour les raisons suivantes :

  • L’absence peut avoir des conséquences préjudiciables à la production et à la bonne marche de l’entreprise. La durée maximale de report est fixée à 9 mois, après avis du comité social et économique si existant,

  • Le PTP ne peut bénéficier qu’à un salarié à la fois pour un établissement de moins de 100 salariés,

  • Pour un établissement de 100 salariés et plus, le pourcentage de salariés simultanément absents au titre du PTP ne peut pas dépasser 2% de l’effectif total,

  • Le délai de franchise n’est pas respecté entre 2 demandes de PTP dans la même entreprise (entre 6 mois et 6 ans maximum).

Si vous êtes en CDD et que l’action de formation débute après la fin de l’exécution de votre contrat de travail CDD, vous n’avez pas à faire de demande d’autorisation d’absence.

La date d’entrée en formation doit se situer au maximum dans les 6 mois suivant la fin du dernier contrat CDD ayant ouvert vos droits au PTP.
La demande de prise en charge financière, dans le cadre du PTP, doit être adressée à Transitions Pro pendant l’exécution de votre contrat de travail. 

Le positionnement de l’organisme de formation

Un bilan de positionnement préalable doit obligatoirement être effectuée, à titre gratuit, par l’organisme de Formation. Il ne constitue pas une action de formation.
A l’issue du bilan de positionnement, l’organisme de formation notifie dans le dossier de demande de financement ses conclusions et propose un parcours de formation individualisé et adapté, dans son contenu et sa durée. Il joint également un devis précisant le coût et le contenu de la formation, que vous devez approuver.
Concernant les formations réglementées ouvertes sur concours, il est important de distinguer « positionnement » et « admissibilité ».
Un dossier PTP sera présenté en commission sous réserve que la confirmation de l’admission a été réceptionnée en amont par Transitions Pro et que le positionnement a bien été réalisé.

Demandeur d'emploi :

Si vous étiez salarié avant de devenir demandeur d'emploi :

Adressez-vous à Pôle Emploi pour monter votre dossier de demande, qui sera ensuite adressé à l'OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) de votre secteur d'activité.

Les frais de formation sont à la charge de l'OPCA. Votre CPF devra être utilisé, s'il ne suffit pas, un abondement sera demandé à Pôle Emploi à concurrence de 4000€ pour les personnes titulaires du bac ou d'un diplôme professionnel et de 6000€ pour les personnes n'ayant aucun diplôme.

 

Conseil Régional

Pour tout demandeur d'emploi ayant un projet de formation validé.

 

Le Pôle Emploi, la Mission Locale ou une structure d'insertion peuvent vous aider à monter un dossier de demande.

 

Les frais de formation sont pris en charge par le Conseil Régional.

L'AIF (aide individuelle à la formation)

Pour tout demandeur d'emploi inscrit à Pôle Emploi et qui ne peut bénéficier des autres dispositifs d'aide individuelle ou collective.

Faire la demande d'AIF auprès de Pôle Emploi. Pôle emploi finance prioritairement les formations des demandeurs d'emploi. La condition est d'être inscrit à Pôle emploi et d'avoir validé son projet de formation avec un conseiller Pôle emploi. Le Conseil Régional finance prioritairement les formations des personnes qui ne sont pas indemnisés par Pôle emploi. Votre démarche de formation doit être cohérente et pertinente avec un projet de reprise d'emploi ou d'activité.

Les frais de formation sont pris en charge par l'AIF.

 

Organismes de financement : (différents selon les régions)

 

Surtout faîtes très attention à votre rémunération pendant votre formation. Assurez vous bien de votre couverture sociale et de responsabilité civile (cf assurances). Si vous pouvez prétendre à une rémunération FORAGORA ou CNASEA (personnes bénéficiant d’aides du conseil régional ou Agefiph), surtout n’attendez pas le dernier moment pour monter votre dossier. Assurez vous bien qu’une demande de rémunération a été faite par votre conseiller auprès du Conseil Régional pour une rémunération de ce type.. Vérifiez le coût de votre formation pratique afin d’éviter les mauvaises surprises. Au niveau de votre hébergement, il faut savoir que vous passerez 2 semaines à Bordeaux (formule thanatopraxie 525 heures). Nous fournissons les polycopiés de soutien des cours, tout le matériel et les tenues de thanatopracteur pendant votre formation théorique. 

  • Pour les moins de 26 ans : prendre contact avec la mission locale de votre département qui vous aidera à monter votre dossier. Vous pouvez demander FAJ, aide ponctuelle du Conseil Régional (à voir avec une assistante sociale) ou un contrat d’insertion à la vie sociale (CIVS). 

  • Pour les personnes non rémunérées ou bénéficiant du RSA, prendre contact avec le service d’insertion du Conseil Général. 

  • Pôle emploi • Employeur : organisme de financement auquel cotise votre employeur (fongecif, OPCIB, OPCA, OPCALIA, etc …) 

  • Pour les personnes Cotorep : vous adresser à l’Agefiph 

  • Personnes en provenance du milieu médical : vous adresser à l’ANFH • Personnes travaillant dans l’armée : vous mettre en contact avec le bureau de reclassement professionnel. 

  • Prêts bancaires…(compter sur au moins 10 000 euros) 

 

Caractéristiques de la formation : 

 

  • le programme est très lourd et éprouvant nerveusement et il est préférable d’avoir un mental solide. Cette formation demande beaucoup de ténacité, de motivation et de travail personnel et surtout une bonne adaptabilité. 

  • En ce qui concerne le stage pratique, vous devrez être complètement disponible et vous tenir à disposition des thanatopracteurs qui vous encadreront : les thanatopracteurs indépendants sont à la disposition des pompes funèbres et des familles 24h/24. En stage vous effectuerez 35h par semaine. Il faudra être prêt à vous déplacer pendant plusieurs semaines donc mobile. Les absences injustifiées ne seront pas tolérées (obligation de fournir un justificatif d'arrêt de travail), les pannes de portables non plus. Vos maîtres de stage doivent pouvoir vous contacter à tout moment. 

  • ATTENTION le non respect de la disponibilité peut aboutir à une rupture de convention et ainsi mettre fin à votre formation. 

  •  

En cas de prise en charge par un organisme, il vous appartient de vous assurer du règlement par ce dernier et ce dans les temps.


 

Rappel : cette formation prépare aux examens mis en place par le Ministère de la Santé, en vue de l’obtention du Diplôme National de Thanatopracteur (niveau IV, équivalent au niveau I de l'éducation nationale). A la fin de votre formation pratique, nous pouvons vous délivrer un certificat de formation qui ne vaut en aucun cas le diplôme national mais vous sera nécessaire vis-à-vis des ASSEDIC (si vous n’avez pas encore de travail).