Réponses aux questions sur la WeA

 

 

I

1 - Pourquoi WeA (Wilkins embalming and e-learning Academy) ?

 

- Le nom Wilkins utilisé ici est celui du président, également responsable pédagogique qui détient une certaine notoriété dans la profession de par son professionnalisme, en France, mais également en Belgique, en Allemagne et au Royaume uni. Lors de son séjour aux Etats unis, il a été nommé membre honoraire du SIGMA PHI SIGMA association internationale d'embaumeurs. Il a aussi travaillé aux côtés des plus grands embaumeurs de notre temps. Il a traité plus de 12 000 défunts dont un tiers autopsiés, spécialiste dans le traitement des défunts en vue d'être rapatriés à travers le monde, spécialiste également en chirurgie reconstructrice post mortem, inventeur de la valise « Anubis » pour la récupération des DASRI, Mr Serge R Wilkins est en autres diplômé « funeral director » et technicien anatomopathologiste en Grande Bretagne. Il est intervenu pour la préparation de personnalités dont nous tairons les noms. Embalming est le terme utilisé dans les pays anglo-saxons pour la préparation des défunts, soit l'embaumement moderne. Ce qui diffère de la thanatopraxie sur le plan de la "qualité de la prestation", la thanatopraxie est en effet une version allégée de l'embaumement moderne.     
Mr Wilkins est avant tout embaumeur ; nous sommes convaincus que cette différence ne pourra que profiter aux futures générations de praticiens que nous seront amenés à former. e-learning en rapport à notre enseignement en ligne, forme moderne d'enseignement permettant d'apprendre à son rythme tout en économisant du temps et de l'argent, ce dont tout le monde manque de nos jours. Academy, terme très à la mode aujourd'hui, bien que déjà utilisé pour un premier centre de formation en Allemagne dans les années 90. Nous sommes également un centre de formation pour les métiers du funéraire, car la formation mène au professionnalisme et que ce dernier est l'avenir.

 

2- Pourquoi avoir créé une académie ?

 

- Lors de mon apprentissage j'ai énormément appris, mais certaines choses me faisaient défaut. C'est pourquoi nous avons construit un concept avec des points forts de manière à combler ces vides. De plus les résultats de notre académie ne font que donner raison à notre politique, car ceux qui ont réussi se débrouillent mieux que la moyenne tant sur le plan professionnel que financier.

 

3- D'après votre expérience, de quels domaines professionnels vos élèves sont-ils issus ?

 

- De tous les domaines comme par exemple : femmes au foyer, infirmières, aides soignantes, fonctionnaires, chefs d'établissements scolaires, boulangères, serveuses, vendeuses, etc. La plupart des centres de formation favorisent les personnes issues du domaine funéraire, pas chez nous. Nous donnons la chance aux personnes issues d'autres branches d'activité à découvrir une noble profession, mais aussi de se découvrir une vocation. La majorité d'entre eux veulent apprendre un métier qui soit gratifiant et cela sur une période de temps assez courte afin de leur permettre d'exercer une profession noble et responsable.

 

4- Mise à part la théorie et une introduction à la pratique, que peut-on encore apprendre à la WeA ?

 

- Des matières d'importances qui font parties du programme, mais de manière plus approfondies, tels que l'hygiène, la communication, une certaine manière de travailler, en d'autres termes le professionnalisme. D'autres matières comme la chirurgie reconstructrice et l'anatomopathologie leur permettent de découvrir des mondes fascinants.

 

5- Peut-on apprendre ces métiers sur une courte période de temps ?

 

- Les bases, oui tout à fait. Pensez à votre permis de conduire, les kilomètres après le test, c'est à vous qu'il appartient de les faire. Un an plus tard avec 10 000 Kms ou plus derrière vous, vous êtes en mesure de pouvoir dire "maintenant, je sais bien conduire". Dans le domaine funéraire, c'est la même chose. Après l'examen, il faut acquérir de l'expérience, c'est bien connu "c'est en forgeant que l'on devient forgeron". 
 

 

6- Qu'a votre académie de plus ?

 

- En qualité de centre de formation, nous préparons nos élèves aux différents examens mis en place par la profession et organisons des stages de formation continue dans certains domaines. Nous travaillons également avec une entreprise funéraire et un fournisseur de matériel thanatopraxique, ce qui nous donne l'opportunité de travailler avec du matériel moderne et adapté aux besoins des entreprises du XXIème siècle, allant de l'article le plus petit au plus grand. Puis nous accordons une importance particulière à ce que nos formations puissent procurer un contentement, car toute personne qui prend plaisir à son travail, travaille bien mieux.

 

7- Quelles sont les formations que doivent avoir les nouvelles recrues ?

 

- Les formations et qualifications ont peu d'importance. La plupart des écoles demandent le bac +2, voire plus pour les formations de thanatopracteur et funéraires de niveaux 5 et 6. Nous demandons un niveau bac et dans certains cas, accordons une dérogation à ceux qui n'ont pas ce niveau. Ce qui importe, c'est que ces personnes soient motivées, aient un esprit d'équipe et puissent traiter avec toutes sortes de personnes, le reste elles l'apprendront, nous sommes là pour les conseiller et les soutenir.

 

8- Quelles sont vos qualifications ?

 

- Notre équipe est composée de professionnels qui agissent principalement en qualité de consultants, tous qualifiés et dotés d'une certaine expérience dans leurs domaines respectifs : anatomopathologie, médecines générale et légale, chirurgie reconstructrice, embaumement moderne, thanatopraxie, psychologie, funéraire, fossoyage, secourisme, gestion, comptabilité, informatique, etc.
 

 

9- Quels sont les coûts et combien de temps les formations traditionnelles durent-elles ?

 

- Pour le funéraire cela dépend du niveau requis, ils varient de 444 € pour 3 jours (niveau 1) à 3.850 € pour 5 semaines (niveaux 5 et 6).

 

- En thanatopraxie théorique (préparation au stage pratique et travaux de restauration post mortem inclus au laboratoire d'anatomie) 

formule A : 7 869 € pour 15 semaines de cours.

 

Une deuxième formule B sur 11 semaines, qui ne comprend pas, entre autres, le stage en laboratoire d'anatomie, a été mise en place pour un moindre coût,

soit    5 981 €

 

1 semaine de révision en classe est offerte gracieusement pour ceux qui la désire.

 

10- Qu'en est-il pour les cours en ligne ?

 

-Les mêmes conditions s'appliquent pour ces derniers.
1 semaine de révision en classe est offerte gracieusement pour ceux qui la désire.

 

11- Peut-on avec ces formations devenir "riches" ?

 

- Sûrement pas dans l'immédiat, la mort fait partie de la vie et les prestations qui contrairement à l'opinion générale ne sont souvent pas du luxe mais des nécessités deviennent de plus en plus nécessaires pour la salubrité publique et le bien-être psychologique des personnes endeuillées. D'un autre côté, les gens recherchent de plus en plus un métier qui soit valorisant sur le plan professionnel et qui puisse leur procurer une existence solide et confortable. Si ces personnes sont sérieuses et se comportent en vrais professionnels, elles devraient atteindre ces objectifs.